Psycho-généalogie famille

Qu'est-ce que la psycho-généalogie

    la psycho-généalogie est une approche très performante pour décoder les vécus qui pèsent sur notre quotidien. Cette discipline explore comment les événements vécus par nos ancêtres , peuvent affecter nos propres vies à travers les générations. Nous pouvons aussi ajouter  les schémas émotionnels et comportementaux qu’ils ont développés, En examinant les histoires familiales, les secrets, les traumas, et les succès, la psycho-généalogie nous aide à identifier les origines de certaines de nos difficultés actuelles.

Livre : Guérir les blessures familiales et se retrouver soi )

Les schémas répétitifs

   Cette méthode repose sur l’idée que nous sommes non seulement le produit de notre propre expérience mais aussi de celle de nos ancêtres. Les schémas répétitifs, les croyances limitantes, et même certains traits de personnalité peuvent être hérités et influencer notre manière de réagir face aux défis de la vie. En comprenant et en démystifiant ces héritages invisibles, il devient possible de briser des cycles répétitifs. Comment me direz-vous ? En prenant  des décisions plus éclairées pour notre propre bien-être.

Le passé familial

Dévoiler les liens entre le passé familial et les comportements actuels, la psycho-généalogie offre une opportunité de guérison et de transformation. La thérapie permet ainsi  à chacun de vivre une vie plus pleine et moins entravée par des influences inconscientes. Cela rend cette approche particulièrement précieuse pour ceux qui cherchent à comprendre et à modifier des aspects profondément enracinés de leur identité et de leur comportement.

Principe de la méthode

   Cette méthode repose sur l’idée que nous sommes non seulement le produit de notre propre expérience mais aussi de celle de nos ancêtres. Les schémas répétitifs, les croyances limitantes, et même certains traits de personnalité peuvent être hérités et influencer notre manière de réagir face aux défis de la vie. En comprenant et en démystifiant ces héritages invisibles, il devient possible de briser des cycles répétitifs et de prendre des décisions plus éclairées pour notre propre bien-être.

   En dévoilant les liens entre le passé familial et les comportements actuels, la psycho-généalogie offre une opportunité de guérison et de transformation, permettant à chacun de vivre une vie plus pleine et moins entravée par des influences inconscientes. Cela rend cette approche particulièrement précieuse pour ceux qui cherchent à comprendre et à modifier des aspects profondément enracinés de leur identité et de leur comportement.

Exemple d'expérience Vécue

   Grâce à la psycho-généalogie, Béatrice éclaire le mystère de sa propre aversion pour le mariage. Elle refuse fermement de se marier sans expliquer pourquoi. Pourtant, vivant avec le père de son enfant devenu gendarme, elle est contrainte de se conformer aux normes sociales de l’époque. En effet les normes   condamnent le concubinage, et il est vu comme inacceptable .. C’était il y a 41 ans.

  En investiguant et en interrogeant les membres encore vivants de sa famille, Béatrice découvre une révélation , choquante . En effet, sur son lit de mort : sa mère avait exprimé des regrets d’avoir été forcée à se marier, se lamentant, « Pourquoi m’a-t-on obligée à l’épouser ? »  Dans les années 1950, avant de se marier, sa mère avait déjà eu deux enfants avec celui qui deviendrait son mari. Eh oui, sous la pression intense de sa propre famille , elle avait cédé pour légitimer la relation.

   Sa mère cède et se marie le 27 janvier 1957. Béatrice, née dix mois après, reçoit en héritage non seulement la vie mais aussi la blessure émotionnelle de sa mère : une profonde réticence envers le mariage. Ce schéma de résistance se transmet à Béatrice, qui, adulte, s’oppose également au mariage. Cependant, pour assurer la stabilité de sa famille et respecter les exigences de la vie en caserne, elle se voit aussi forcée de se marier.

Conclusion

   Ainsi, par la psycho-généalogie, Béatrice comprend que son refus initial du mariage n’était pas un choix isolé mais un écho douloureux des contraintes subies par sa mère, révélant comment les traumas et les contraintes sociales se perpétuent à travers les générations.

   En psycho-généalogie, comme dans toute thérapie,  simplement prendre conscience des problèmes ne suffit pas. Des actions spécifiques, personnalisées et concrètes sont souvent nécessaires pour surmonter la plupart des blocages. Ces démarches doivent être suffisamment impactantes pour avoir un effet libérateur et constructif. Par exemple, oser braver les interdits de son héritage éducatif peut être crucial. 

41 ans de vie commune, pour Béatrice aujourd’hui qui ne regrette pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *